Le paysan invisible
Şerban Anghelescu
 

Le texte intégral renchérit m?me par une quintuple évocation du dimanche saint et férié et ainsi souligne la transgression d?une interdiction, mais il laisse de côté l?intensité incroyable de la voix. Cette voix est entendue ? une distance de quatre heures, et grâce ? sa sonorité formidable le paysan invisible parvient ? se trouver dans la proximité du prince, devenant alors l?objet de son attention. C?est justement l? que se réalise la conjonction entre l?auteur des faits historiques, le vo?vode, et le paysan dont l?unique chance de participer ? la grande histoire soit certainement dans cet écart frappant par rapport ? la norme.

Dans la chronique de Ureche, les paysans en tant qu?ensemble indistinct font leur apparition dans des situations exceptionnelles: soit révoltés se jetant sur des soldats professionnels, armés seulement de leurs fléaux et de leurs faux, et c?est alors que nous pouvons constater une dénaturation de la fonction primaire des outils ; soit réduit au rang de sous-hommes. ?De m?me ce cens qui écrasait le pays sous son poids, car il n?y avait seulement les encaisseurs, mais il y avait aussi les Turcs, qui ? leur tour recouvraient sans tr?ve ni repos ainsi que les paysans ne disposassent de rien en parfaite liberté, m?me les femmes n?étaient plus leurs, et leurs filles subissaient le déshonneur, car fut-ce qui fut et y fit ce qu?il lui plut?(Grigore Ureche - Letopiseţul Ţării Moldovei).

Du reste,  pour Miron Costin et Neculce il y a tout simplement ?un pays? habité par des paysans invisibles endurant l?histoire. On ne parle d?une rivi?re qu?au moment o? elle quitte son lit et inonde les alentours, ou lorsqu?elle est asséchée.

Les chroniqueurs réagissent comme les géographes qui ne remarqueraient  pas la plaine et enregistrent seulement les accidents du terrain. D?ailleurs les communautés paysannes traditionnelles elles-m?mes n?ont pas célébré ? travers leurs chansons et leurs contes une vie quotidienne équilibrée. Avez-vous jamais entendu des chansons glorifiant l?amour domestique tout calme? Figurez-vous un héros de conte de fée obéissant ? son p?re, allant docile ? la guerre et ne tentant m?me pas d?ouvrir la porte interdite!

C?est un détour mental profond qu?implique le dépouillement et la recherche minutieuse de ce quotidien plat que l?ancien paysan eut certainement dédaigné.

 <<  1  2
 
 
 

 
Martor nr 1/1996
Martor nr 2/1997
Martor nr 3/1998
Martor nr 4/1999
Martor nr 5/2000
Martor nr 6/2001
Martor nr 7/2002
Martor nr 8-9/2003-2004
Martor nr 10/2005
Martor nr 11/2006
Martor nr 12/2007
 

© 2003 Aspera Pro Edu Foundation. Toate drepturile rezervate. Termeni de confidentialitate. Conditii de utilizare